« LE POISSON POURRIT PAR LA TÊTE »

TRAITER DE MESEDUCATION UNE FORCE COMPOSÉE DE TOUTES LES COUCHES SOCIALES KONGOLAISES QUI ONT PRATIQUEMENT RESSUSCITÉ SON PERE EST LA PREUVE MEME DE TRIBULATIONS QUI DESORMAIS NE LE LACHERONT JAMAIS TOUTE SA VIE.
QU’À CELA NE TIENNE NOUS COMBATTANTS, CONTINUERONS À DÉNONCER TOUTES LES TENTATIVES DE QUICONQUE OSERA BRADER L’AVENIR DU KONGO ET DE SON PEUPLE, ET POUR CELA NOUS ACCEPTONS TOUS LES QUALIFICATIFS.

  • FÉLIX TSHILOMBO VIENT D’INSULTER LES COMBATTANTS RÉSISTANTS PATRIOTES KONGOLAIS QUI LUTTENT DANS LA DIASPORA EN DISANT CECI « ILS ONT L’ÉDUCATION QU’ ILS ONT ».
    CECI EST REGRETTABLE POUR UNE PERSONNE QUI A DES AMBITIONS POLITIQUES OUVERTES, QUI ONT ACCÉLÉRÉES LA MORT POLITIQUE DE SON PÈRE TSHISEKEDI WA MULUMBA.
    CETTE RÉACTION INATTENDUE NE NOUS SURPREND PAS DU TOUT, CAR LORSQUE NOUS LISONS CE QUE LES ADEPTES DE SA SECTE ÉCRIVENT À PROPOS DE CEUX QUI S’OPPOSENT AU DIALOGUE AVEC KABILA, TOUT SE JUSTIFIE, PUISQUE LE POISSON COMMENCE À POURRIR PAR LA TÊTE, DIT LA SAGESSE.

C’EST AUSSI LE FAIT D’INSOMNIES QUE LA DIASPORA QUI NE VEUT PAS ENTENDRE PARLER DE COMPROMISSION, LEUR A ADMINISTREES, EN ORGANISANT UNE MARCHE MONSTRUEUSE À BRUXELLES, LE VENDREDI 28 AOÛT 2015, DESAVOUANT EN MÊME TEMPS KABILA, LE DIALOGUE SOUS TOUTES FORMES, ET METTANT K.O DEBOUT L’ALLIANCE UDPS TSHILOMBO PPRD.
AVEC UN TEL COMPORTEMENT, VOUS COMPRENEZ DIRECTEMENT QUE LA COMPROMISSION QUI LE LIE DÉSORMAIS À L’OCCUPANT SE RÉVÈLE AU GRAND JOUR.
IL EST D’UNE TRISTESSE ÉNORME D’ENTENDRE UNE TELLE DISCOURTOISIE SORTIR DE LA BOUCHE DU FILS DE TSHISEKEDI.

NOUS PRENONS BONNE NOTE ET NOUS DONNONS RENDEZ-VOUS AU PEUPLE KONGOLAIS LE SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2015 À PARIS POUR LA GRANDE MARCHE « KABILA DÉGAGE, NON AU DIALOGUE ». UNE GRANDE MANIFESTATION QUI AURA LIEU À PARIS, ET QUI PARTIRA DE CHÂTEAU ROUGE À 13H00.
CET ÉVÉNEMENT EST CRUCIAL PUISQU’IL PERMET DE MONTRER AU MONDE ENTIER QUE LES KONGOLAIS NE VEULENT PLUS DE KABILA, NI D’UN DIALOGUE AVEC LUI, ET QU’IL DOIT DÉGAGER IMMÉDIATEMENT LUI ET SON SYSTÈME.

BAO POLA BAO NDIMA TE!