« MOISE KATUMBI EST INCONSTITUTIONNEL, ET NE PEUT ETRE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, AUTANT QUE KABILA, KENGO, ETC »

MOISE

A LIRE CES TROIS CONSTITUTIONS, JE PEUX VOUS DIRE QUE LA SEULE QUI ÉTAIT VRAIMENT KONGOLAISE A PROPOS DE LA NATIONALITÉ, EST LE PROJET QUE LAURENT DÉSIRÉ KABILA AVAIT, ET JE COMPRENDS POURQUOI SA MORT A ÉTÉ ACCÉLÉRÉE.
***CONSTITUTION DE LULUABOURG PUBLIÉE LE 1 AOÛT 1964

Article 6.

Il existe une seule nationalité congolaise.
Elle est attribuée, à la date du 30 juin 1960, à toute personne dont un des ascendants est ou a été membre d’une tribu ou d’une partie de tribu établie sur le territoire du Congo avant le 18 octobre 1908.
Toutefois, celles des personnes visées à l’alinéa 2 du présent article qui possèdent une nationalité étrangère à la date de l’entrée en vigueur de la présente Constitution, n’acquièrent la nationalité congolaise que si elles la réclament par une déclaration faite dans la forme déterminée par la loi nationale et que si, du fait de cette déclaration, elles perdent la nationalité étrangère.
Elles devront faire la déclaration dans le délai de douze mois à compter de la date d’entrée en vigueur de la présente Constitution si elles sont âgées de 21 ans au moins à cette date ; si elles ne sont pas âgées de 21 ans, elles devront faire la déclaration dans le délai de douze mois à compter du jour où elles auront atteint cet âge.

***ÉBAUCHE DE LA CONSTITUTION SOUS LAURENT DÉSIRÉ KABILA 1997-1998

Article 9 :
La nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec une autre.
La nationalité congolaise est soit d’origine, soit acquise par naturalisation.
Article 10 :
Est Congolais d’origine, à la date du 30 juin 1960, toute personne dont un des ascendants est ou a été
membre d’une des tribus établies sur le territoire de la République Démocratique du Congo, dans ses
limites au 1er août 1885, telles que modifiées par les conventions subséquentes.
Article 11 :
Aucun individu ne peut acquérir la nationalité congolaise s’il n’en exprime expressément la volonté.
La loi détermine les conditions de reconnaissance, d’acquisition, de perte et de recouvrement de la
nationalité congolaise.

***CONSTITUTION DE LIÈGE PUBLIÉE LE 18 FÉVRIER 2006

Article 10
La nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec aucune autre.
La nationalité congolaise est soit d’origine, soit d’acquisition individuelle.
Est Congolais d’origine, toute personne appartenant aux groupes ethniques dont les personnes et le territoire constituaient ce qui est devenu le Congo (présentement la République Démocratique du Congo) à l’indépendance.
Une loi organique détermine les conditions de reconnaissance, d’acquisition, de perte et de recouvrement de la nationalité congolaise.
QUANT A CEUX QUI DÉFENDENT MOISE KATUMBI EN SE BASANT SUR LA CONSTITUTION DE LIÈGE, JE PEUX VOUS DIRE QU’IL EST CONGOLAIS PAR ACQUISITION. LE FAIT QUE SON PÈRE SOIT GREC, ET SA MÈRE SERAIT MUBEMBE DE ZAMBIE, NE LUI DONNE PAS DROIT A LA NATIONALITÉ CONGOLAISE D’ORIGINE, DONC IL NE PEUT POSTULER POUR ETRE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.

VOILA CE QUE NOUS DIT LA CONSTITUTION DE LIÈGE A PROPOS DE LA NATIONALITÉ DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.
JE SIGNALE QUE JE NE SOUSCRIS PAS A CETTE CONSTITUTION, MAIS JE SUIS OBLIGE DE RAPPELER CEUX QUI L’ONT PROMULGUE QU’ILS DOIVENT LA RESPECTER INTÉGRALEMENT, MÊME SI KABILA A SU PASSER PAR LES MAILLES DU FILET.

Article 72
Nul ne peut être candidat à l’élection du Président de la République s’il ne remplit les conditions ci-après :
1. posséder la nationalité congolaise d’origine ;
2. être âgé de 30 ans au moins ;
3. jouir de la plénitude de ses droits civils et politiques ;
4. ne pas se trouver dans un des cas d’exclusion prévus par la loi électorale.

ON OUVRE LE DÉBAT?

BAKOMONA KIMBRIKITI!

IBOBO!
« Z »