« LEON LUBICZ ALIAS KENGO WA DONDO EST INCONSTITUTIONNEL »

KENGO WA DONDO

JE M’APPELLE LÉON LUBICZ, LES CONGOLAIS ME CONNAISSENT SOUS L’ALIAS KENGO WA DONDO.
JE SUIS NE D’UN PÈRE JUIF POLONAIS, ET D’UNE MÈRE TUTSI RWANDAISE.
MALGRÉ QUE LA CONSTITUTION CONGOLAISE EXIGE LA NATIONALITÉ UNE ET EXCLUSIVE AU KONGOLAIS, MOI J’AI D’AUTRES NATIONALITÉS EN PLUS D’ÊTRE CONGOLAIS, ET JE PEUX VOUS ASSURER QUE JE NE SUIS PAS LE SEUL AU CERCLE DU POUVOIR A AVOIR PLUSIEURS NATIONALITÉS.

AUJOURD’HUI JE SUIS PRÉSIDENT DU SÉNAT DE LA RÉPUBLIQUE A DÉMOCRATISER DU CONGO, DONT LE PRÉSIDENT S’APPELLE HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS KABILA.
UN MONSIEUR QUE TOUT LE MONDE SAIT ETRE RWANDAIS, MAIS QUE LES CONGOLAIS TOLÈRENT.
ET POURTANT SI NOUS NOUS REFERONS A LA CONSTITUTION DE LIÈGE QUI SOUMET LE CONGO, MOI ET KABILA NOUS SOMMES ANTI-CONSTITUTIONNEL PUISQUE NOUS NE SOMMES PAS DES KONGOLAIS D’ORIGINE.
EN SE RÉFÉRANT A L’ARTICLE 72 DE CETTE CONSTITUTION, JE NE PEUX MÊME PAS ETRE CANDIDAT A LA PRÉSIDENTIELLE, ET POURTANT EN 2011 JE L’ÉTAIS, TOUT EN ETANT PRESIDENT DU SENAT.

ARTICLE 72
« NUL NE PEUT ETRE CANDIDAT A L’ELECTION DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’IL NE REMPLIT LES CONDITIONS CI-APRES:
1. POSSÉDER LA NATIONALITÉ CONGOLAISE D’ORIGINE;
2. ETRE AGE DE 30 ANS AU MINIMUM;
3. JOUIR DE LA TOTALITÉ DE SES DROITS CIVILS ET POLITIQUES;
4. NE PAS SE TROUVER DANS UN DES CAS D’EXCLUSION PRÉVUS PAR LA LOI ÉLECTORALE.

BAKOMONA KIMBRIKITI!

IBOBO!
« Z »