« OECUMENISME ET COMBAT »

COCKTAIL_modifié-1
 
LE COMBAT N’EST PAS DU CATÉCHISME OU LA PROFESSION DE FOI.
LORSQUE NOUS NOUS ENGAGEONS CE SONT NOS VIES QUE NOUS HYPOTHÉQUONS, ALORS SI VOUS PENSEZ ETRE DANS L’OECUMENIQUE OU LA PASTORALE CHRISTIQUE, IL EST GRAND TEMPS DE VOUS CRÉER VOS EGLISES, OU ENCORE VOUS ENREGISTRER CHEZ LES CATHOLIQUES OU QUE SAIS JE DU GENRE.
ON NE SE RÉVEILLE PAS UN BON MATIN EN FAISANT LE LIT DES TRAÎTRES UNILATÉRALEMENT, ET PARLER DE L’UNITÉ.
LES PROBLÈMES QUI FONT DISSENSION DOIVENT ETRE É AU PRÉALABLE, ET PERMETTRE DE NOUS FIXER AU MÊME DIAPASON IDÉOLOGIQUE, SINON RIEN.
 
LE PARDON C’EST A L’EGLISE QU’IL FAUT LE CHERCHER, PAS DANS LE COMBAT.
LE TRAÎTRE NE SE PARDONNE JAMAIS EN PLEINE LUTTE, ET ON NE PEUT PARLER D’UNITÉ AVEC DES GENS ENCLIN A TRAHIR A LA PREMIÈRE PROPOSITION D’OÙ QU’ELLE VIENNE.
NOTRE UNITE SE FAIT ET NE SE FERA QUE SUR BASE IDÉOLOGIQUE EN PRIMANT LA LOYAUTÉ ET LA CONSTANCE DE CHACUN ENVERS NOTRE CAUSE.
QUE LES HYPOCRITES, LES GIROUETTES ET LES EGLISIERS CHERCHENT UN AUTRE LIEU POUR PRÊCHER, PAS DANS LE COMBAT QUI N’EST EN AUCUN CAS UN CATHECUMENAT.
 
LES FANATIQUES DES INDIVIDUS ET LES DISCIPLES DU PARDON DEVRONT S’ABSTENIR TANT QUE NOTRE BUT N’EST PAS ATTEINT.
NOUS SOMMES FANATIQUES DE NOTRE CAUSE, PAS DES ILLUMINES.
NOUS DEVONS APPRENDRE A DEVENIR CATÉGORIQUE, EXIGEANT, ET DISCIPLINE, CONDITION SINE QUA NON POUR ATTEINDRE NOTRE APOTHÉOSE.
LA SENTENCE DE LA TRAHISON EN PLEINE LUTTE EST CONNUE PAR TOUS, DEPUIS QUE LE MONDE EST MONDE; NOUS N’ALLONS PAS ÉCHAPPER A CETTE RÈGLE.
CEUX QUI SONT DANS CE COMBAT POUR DES POSTES OU PORTEFEUILLES QUELCONQUE DOIVENT PLIER BAGAGE, CAR NOUS, NOUS SOMMES LA POUR LIBÉRER LE KONGO, TANT SPIRITUELLEMENT QUE PHYSIQUEMENT, ET RIEN D’AUTRES.
 
BAKOMONA KIMBRIKITI!
 
IBOBO!
« Z »