« KENGO WA DONDO ET SON SÉNAT SONT INCONSTITUTIONNELS! »

KENGO ET SENAT

QU ON NE VOUS PROPOSE PLUS KENGO WA DONDO COMME PRÉSIDENT INTÉRIMAIRE AU CAS DE VACANCE DU POUVOIR, OU POUR DIRIGER UNE TRANSITION QUELCONQUE.
KENGO ET SON SÉNAT SONT INCONSTITUTIONNELS, EN PLUS QU’IL SOIT FILS D’UN JUIF POLONAIS, ET D’UNE MÈRE TUTSI RWANDAISE.

LES SEULS SÉNATEURS A VIE SONT LES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ELUS DÉMOCRATIQUEMENT.
SEUL KABILA QUI EST ILLÉGITIME DEPUIS LE 28 NOVEMBRE 2011, QUI PEUT SE TARGUER CE DROIT D’ÊTRE SÉNATEUR A VIE…C’EST LA CONSTITUTION QUI LE DIT DANS SES ARTICLES 104, 105 ET 106!

JUSTE TROIS QUESTIONS:
LA DERNIÈRE FOIS QU’IL YA EU ELECTION POUR LES SÉNATEURS, CA REMONTE A QUAND?
LE MANDAT DE CE SÉNAT N’ A-T-IL PAS PRIS FIN DEPUIS?
POURQUOI ALORS IL N Y A PAS EU UNE AUTRE ELECTION SÉNATORIALE?
IL Y A AVAIT UNE VOLONTÉ MANIFESTE DANS CES DIRIGEANTS DE CRÉER CETTE SITUATION DE DÉSORDRE LÉGAL BIEN ORGANISE.

LORSQU’ON FAIT EXPRÈS DE NE PAS ORGANISER LES ELECTIONS QUOI QU ELLES SOIENT, ON TOMBE DANS L’ARBITRAIRE, DONC L’ARTICLE 64 DEVIENT UN IMPÉRATIF POPULAIRE QU’IL FAUT UTILISER SANS AUCUN REMORDS, LE CAS DU KONGO AUJOURD’HUI.
DE CE FAIT IL N Y A PLUS BESOIN DE SE CONFORMER A CES DIRIGEANTS ET LEURS LOIS, SEUL L’ARTICLE 64 DEVIENT LE CREDO DU PEUPLE, EN PLUS DE SA SOUVERAINETÉ!

Paragraphe 2 : Du Sénat

*Article 104
Les membres du Sénat portent le titre de sénateur.
Le sénateur représente sa province, mais son mandat est national. Tout mandat impératif est nul.
Les candidats sénateurs sont présentés par des partis politiques ou par des regroupements politiques. Ils peuvent aussi se présenter en indépendants.
Ils sont élus au second degré par les Assemblées provinciales.
Chaque sénateur est élu avec deux suppléants.
Les anciens Présidents de la République élus sont de droit sénateurs à vie.
Le nombre des sénateurs ainsi que les conditions de leur élection et éligibilité sont fixés par la loi électorale.

*Article 105
Le sénateur est élu pour un mandat de cinq ans. Il est rééligible.
Le mandat de sénateur commence à la validation des pouvoirs par le Sénat et expire à l’installation du nouveau Sénat

*Article 106
Nul ne peut être candidat membre du Sénat s’il ne remplit les conditions ci-après :
1. être Congolais ;
2. être âgé de 30 ans au moins ;
3. jouir de la plénitude de ses droits civils et politiques ;
4. ne pas se trouver dans un des cas d’exclusion prévus par la loi
électorale.

MAKI YA NZAMBE!

IBOBO!
« Z »