« CONDITION FEMININE ET FAMILLE »

cropped-profiler1_modific3a9-2.jpg
ABRUTIR UNE FEMME C’EST ABRUTIR TOUT UNE NATION, ASSUJETTIR UNE FEMME C’EST ASSUJETTIR TOUT UN PEUPLE.
LA COLONISATION, LES LUMPENPROLÉTARIATS QUI ONT PRIS A TOUR DE RÔLE LE POUVOIR APRES LES IN-DÉPENDANCES DES ANNÉES 60, N’ONT FAIT QU’EXACERBER CETTE CONDITION, HISTOIRE DE GARDER LA MAIN SUR LE PAYS, EUX , LEURS FAMILLES, MAIS SURTOUT AU BÉNÉFICE DES ENNEMIS DU KONGO.
IL S’EST EFFECTUE UN TRAVAIL SPIRITUEL DE CORRUPTION ET DE CONDITIONNEMENT DE L’ESPRIT DE LA FEMME DANS NOTRE PAYS A TEL POINT QU’ON SE DEMANDERAIT: QUE DEVIENDRAIT LE KONGO DANS LE FUTUR AVEC L’ACTUELLE FEMME KONGOLAISE?
LE TRAVAIL DE SAPE SPIRITUEL A ÉTÉ EFFECTUE DE MANIÈRE ININTERROMPU DEPUIS DES SIÈCLES, EN EFFET POUR CHOSIFIER LA FEMME, ET DE CE FAIT FAVORISER CET ETAT D’ÊTRE DE SOUMIS, AUX GENERATIONS FUTURES.
CEUX QUI AIMENT LIRE, N’AURONT QU’A PARCOURIR LES THÈSES DE WYLLIE LYNCH L’ESCLAVAGISTE SUR LA QUESTION, ET COMPRENDRONT QUELLE PLACE ET RÔLE TIENT LA FEMME « NOIRE » DANS LA SOCIÉTÉ AUJOURD’HUI, MAIS DEPUIS TOUJOURS. ABANDONNER LA FEMME DANS CETTE POSTURE NE FAIT QU’AMPLIFIER LA DISPARITION DU PEUPLE ET DE SON HISTOIRE.
 
EN OBSERVANT LES COMPORTEMENTS DES FEMMES KONGOLAISES, NOUS POUVONS NOUS FAIRE L’IDÉE SUR LA DECHEANCE ACTUELLE QUE VIT LE KONGO ET SON PEUPLE.
LES ESCLAVAGISTES ONT APPRIS A LA FEMME NOIRE LA DÉPENDANCE, LA PEUR, LA SOUMISSION, ET ONT FAVORISE CET ASPECT DANS TOUTES LES SPHÈRES DE LA VIE SOCIALE DU PEUPLE « NOIR ».
CE CONDITIONNEMENT DE LA FEMME A ÉTÉ EXPRESSÉMENT DÉVELOPPÉ POUR EFFECTIVEMENT CRÉER UN PEUPLE SOUMIS.
L’INFANTILISATION DE LA SOCIÉTÉ « NOIRE »A ÉTÉ ENTREPRISE EN PREMIER CHEZ LA FEMME, PUISQUE MÈRE ET ÉDUCATRICE PREMIÈRE DES INDIVIDUS QUI COMPOSENT LE PEUPLE, LA NATION.
LES ESCLAVAGISTES ONT ÉDUQUÉ LA FEMME AU RYTHME DE LA CHICOTE, VIOLS, ASSASSINATS, POUR INCULQUER DANS L’INCONSCIENT COLLECTIF DE LA FEMME D’ABORD ET ENSUITE DU PEUPLE, CET ETAT DE PEUR, DE DÉPENDANCE QUE NOUS DÉVELOPPONS TOUS AUJOURD’HUI CONSCIEMMENT OU INCONSCIEMMENT. NOUS SOMMES DANS LE DEVOIR DE TRAVAILLER CE POINT ET RÉGLER LE PLUS VITE POSSIBLE CE PROBLÈME DE LA « FEMME » POUR SAUVER NOTRE PEUPLE, NOTRE CULTURE, NOTRE HÉRITAGE.
 
LORSQUE NOUS OBSERVONS CLAIREMENT LA FEMME KONGOLAISE, NOUS REMARQUONS TOUT DE SUITE DES PRÉDISPOSITIONS INEXPLICABLES A LA SOUMISSION, AUX PLAINTES, A LA DÉPENDANCE, A L’INCOMPRÉHENSION, MAIS SURTOUT A SE SATISFAIRE DE SA CONDITION DE: « FEMME, UN ETRE FAIBLE », ET NON DE « L’HUMAIN, UN ETRE QUI A DES DROITS ET DEVOIRS QUI SONT ÉGAUX ET IMPOSABLES A TOUS ».
ELLE VEUT QU’ON S’OCCUPE D’ELLE, ELLE USE DE SA FÉMINITÉ POUR AVOIR DES AVANTAGES SANS EFFORTS, ELLE ABANDONNE SES RESPONSABILITÉS COLLECTIVES A L’HOMME PUISQU’ELLE EST FEMME.
LA FEMME KONGOLAISE EST APTE A DEMANDER SANS VERGOGNE L’ARGENT A L’HOMME, BIEN QU’ELLE AUSSI DÉTIENT UN TRAVAIL.
LORSQUE VOUS L’INVITEZ AU RESTO PAR EXEMPLE, ELLE NE PAIE PAS, MAIS LAISSE LA FACTURE A L’HOMME, EN PRENANT SOIN DE CONSOMMER COMME IL FAUT, VOIRE PRENDRE EN RÉSERVE POUR SES FRÈRES ET SŒURS RESTES A LA MAISON. ELLE PASSE SON TEMPS A LA PEINTURE DE GUERRE AU VISAGE ET LE MIROIR, ENSUITE AFFICHE DES PHOTOS AVEC DES POSTURES COMPROMETTANTES INVITANT A LA DÉPRAVATION, ET SANS SE RENDRE COMPTE, ELLE SE FAIT OBJET.
ELLE VEUT ETRE ET CRÉE LA SITUATION DE SOUMISE POUR EN TIRER AVANTAGE, ET QUAND VOUS LUI RAPPELEZ CELA, ELLE OFFRE UN DISCOURS SEXISTE EN RETOUR.
 
CE COMPORTEMENT DE LA FEMME EST UN OUTIL HYPER PERFECTIONNE PAR L’ESCLAVAGISTE POUR SOUMETTRE LE KONGOLAIS A TRAVERS LES GENERATIONS.
ILS ONT APPRIS LA FEMME A SE SOUMETTRE, MÊME LA OU ELLES SONT CAPABLES DE RÉGULER LA SITUATION.
VOUS REMARQUEREZ QU’A CHAQUE FOIS QU’IL FAUDRA DIFFUSER LES IDÉES POUR LE BIEN ETRE COLLECTIF, LA FEMME DIRA « VOUS LES HOMMES, DÉCIDEZ SEULEMENT… ».
UN COMPORTEMENT QUI HYPOTHÈQUE TOUTE L’HUMANITÉ DE LA FEMME ET L’ENFERME A LA DÉPENDANCE TOTALE DE LA VOLONTÉ DU SEXE MASCULIN.
A CHAQUE SITUATION DÉLICATE, ELLE EST APTE A DIRE « C’EST A L’HOMME DE LA FAIRE PUISQUE QU’IL EST PLUS FORT QUE MOI ».
ELLE EST CONFIGURÉE DANS LA FAIBLESSE DEPUIS SON MENTAL, A TEL POINT QU’ELLE A ACCENTUE LES DIFFÉRENCES ENTRE ELLE ET L’ « HOMME ». 
CE CONDITIONNEMENT LA NE DATE PAS D’HIER, MAIS REMONTE DEPUIS L’ESCLAVAGISME, LA COLONISATION, ET EST ENTRETENU ENCORE AUJOURD’HUI PAR L’ELITE AU POUVOIR.
VOILA POURQUOI ELLE SE LAISSE MANIPULER FACILEMENT PAR LA VOLONTÉ DE CERTAINS ILLUMINEUX. WYLLIE LYNCH CET ESCLAVAGISTE VISIONNAIRE PEUT EN DIRE PLUS.
 
FAITES UN TOUR DANS LES EGLISES DU SOMMEIL AU KONGO, VOUS REMARQUEREZ QUE A 90% LE PUBLIC EST COMPOSE DE LA FEMME, ET CE PROVENANT DE TOUTES LES CLASSES SOCIALES DE LA REPUBLIQUE.
TOUS LES CHARLATANS QUI PULLULENT AU KONGO, EN MAJEUR PARTIE, LEURS FANS SONT DES FEMMES.
LES EMISSIONS IDIOTES QUI PASSENT A LA TÉLÉ OU DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX, VOUS REMARQUEREZ QUE DANS LA PLUPART DE CAS, CE SONT LES FEMMES QUI SONT ATTIRÉES.
SUR FACEBOOK PAR EXEMPLE, A LONGUEUR DE TEMPS, VOUS VERREZ QUE CE SONT LES FEMMES QUI PROPOSENT DES STATUTS PLAINTIFS, DES PUBLICATIONS DISTRAYANTES.
ELLES PLEURENT L’AMOUR, ELLES SE PLAIGNENT DES HOMMES, ET RAREMENT S’AUTONOMISENT PAR DES STATUTS AUTHENTIQUES SUR LES PROBLÈMES QUE VIVENT L’HUMAIN.
ELLES CRÉENT DES GROUPES POUR FAIRE LE COMMÉRAGE, PARLER DES AUTRES, CRITIQUER EN INBOX, MAIS JAMAIS DIRE A HAUTE VOIX A EN PUBLIC CE QU’ELLES PENSENT.
C’EST TOUJOURS LES FEMMES QUI SONT APTES A OUBLIER LES PROBLÈMES DE CHEZ ELLES POUR PORTER LES PROBLÈMES DES AUTRES DANS LE STYLE: « JE SUIS PARIS », « JE SUIS BRUXELLES », « JE SUIS PATATI PATATA », MAIS RAREMENT VOUS LIREZ DES STATUTS LIES AUX PROBLÈMES QUI PASSENT DANS LEURS PROPRES PAYS.
 
ÉDUQUER UNE FEMME A ETRE ESCLAVE C’EST ÉDUQUER TOUS SES ENFANTS QUI VONT NAÎTRE A DÉVELOPPER LE COMPORTEMENT DE DOMINES.
LA FEMME EST CELLE QUI PASSE LE PLUS DE TEMPS AVEC NOS ENFANTS, DONC CELLE QUI ÉDUQUE DEPUIS SON VENTRE NOS ENFANTS.
UNE FEMME QUI SE REND ESCLAVE, TRANSMET CET ETAT D’ESPRIT A SES ENFANTS.
ELLE EST CELLE QUI ÉDUQUE, QUI INSPIRE LES ENFANTS, MASCULIN OU FÉMININ.
LORSQUE LES ENFANTS OBSERVENT UNE MÈRE QUI DÉPEND TOTALEMENT DE SON HOMME, CROYEZ MOI, CES ENFANTS FILLE OU GARÇON, REPRODUIRONT CE COMPORTEMENT EN GRANDISSANT.
C’EST COMME CA QUE TOUT UN PEUPLE DEVIENT ESCLAVE MENTAL, SE SOUMET AU PATERNALISME, ET RESTE DANS CET ETAT D’INFANTILISÉ, MÊME QUAND IL FAUT FINALEMENT GRANDIR.
C’EST DE CE COMPORTEMENT LA QUE L’ELITE CONGOLAISE A APPRIS LA SOUMISSION, ET C’EST UNE LOGIQUE IMPARABLE, QUE CETTE ELITE LA SE SOUMETTE AUX CAPRICES DES OCCIDENTAUX QUI LEUR DICTENT LE COMPORTEMENT A TENIR FACE A LA NATION. C’EST QUASI GÉNÉTIQUE CHEZ EUX. ILS LA GÉNÉTIQUE SPIRITUELLE MODIFIES, CE SONT DES « GSM ». CE N’EST QUE PAR LA FEMME QUE NOUS POUVONS RECONFIGURER CETTE GÉNÉTIQUE TRAÎTRESSE.
 
COMMENT POUVEZ VOUS EXPLIQUER QU’UN ROUTIER DE LA POLITIQUE CONGOLAISE DEPUIS LES ANNÉES 60, AGE DE 84 ANS AUJOURD’HUI, PUISSE IMPLORER A LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE D’ORGANISER UN DIALOGUE, POUR UN PROBLÈME QUI CONCERNE LES KONGOLAIS, MAIS SURTOUT SON PEUPLE CONTRE KABILA?
LA RÉPONSE EST SIMPLE, C’EST L’HÉRITAGE DE L’EDUCATION D’UNE INFANTILISATION QUI REMONTE A PLUSIEURS GENERATIONS.
QUAND TSHISEKEDI AFFICHE SON COMPORTEMENT D’INFANTILISÉ, ET QUE LES PERSONNES QUI DEVRAIENT ETRE RÉFÉRENCES DU PEUPLE S’ENGAGENT DANS CETTE VOIE LA, ON NE PEUT QUE DÉCLINER LA RESPONSABILITÉ A L’EDUCATION D’INFANTILISÉ ET SOUMISSION TRANSGÉNÉRATIONNELLE DE LA CONDITION FÉMININE ET FAMILLE DU PEUPLE.
VOUS POUVEZ COMPRENDRE QUE LE TRAVAIL QUE NOUS AVONS A FAIRE EST ÉDUCATIONNEL, IL EST D’ABORD MENTAL, SPIRITUEL, ET POUR CELA NOUS DEVONS AGIR DANS LES FAMILLES.
POUR ATTEINDRE LES FAMILLES ET AIDER NOTRE PEUPLE A S’ÉMANCIPER, IL FAUT LIBÉRER LA FEMME KONGOLAISE D’ABORD, CA C’EST ELLE QUI ÉDUQUE.  ÉDUQUER UNE FEMME C’EST ÉDUQUER TOUTE UNE NATION, RENDRE ESCLAVE UNE FEMME C’EST ASSUJETTIR TOUT UN PEUPLE.
NOTRE COMBAT EST ET DOIT S’AXER SUR LA CONDITION FÉMININE ET FAMILLE.
 
IL EST DE NOTRE DEVOIR, NOUS QUI VOULONS A TOUT PRIX LIBÉRER LE PAYS, FAIRE UN TRAVAIL DE RECONFIGURATION DE LA FEMME KONGOLAISE.
CE TRAVAIL DOIT SE FAIRE SUR SON MENTAL, SA SPIRITUALITÉ, SON INTELLECT, AFIN QUE CETTE DERNIÈRE PUISSE ASSUMER PLEINEMENT SON RÔLE D’EMANCIPATRICE DE LA SOCIÉTÉ KONGOLAISE.
IL FAUDRA RESPONSABILISER LA FEMME KONGOLAISE, COUPER LES CHAINES DE LA DÉPENDANCE, ET FAIRE QU’ELLE PUISSE SE CONSIDÉRER D’ABORD HUMAINE, AYANT LES MEMES DROITS ET DEVOIR QUE TOUS, ET NON COMME FEMME.
ELLE EST LA CLEF DE NOTRE VICTOIRE, ET NOUS NE POUVONS PLUS GAGNER AUJOURD’HUI CE COMBAT, MAIS IL EST POSSIBLE DE VAINCRE DANS UN FUTUR PROCHE.
VOILA POURQUOI NOUS DEVONS TABLER DANS L’EDUCATION TOTALE DE LA FEMME, MAIS SURTOUT SORTIR DE CETTE VISION DE GENRE SUR LA QUESTION DE LA NATION.
LE PROBLÈME DU PAYS N’A QU’UN SEUL SEXE, C’EST L’HUMAIN.
LES DISCOURS SEXISTES DOIVENT ETRE PROSCRITS PAR TOUS, ET PRIVILÉGIER LE DISCOURS DE RESPONSABILITÉ.
IL FAUDRA ABANDONNER L’IDÉE DE LA FEMME OBJET, CELLE QUI AFFICHE SES FORMES, CELLE QUI AFFICHE SA BEAUTÉ PHYSIQUE, CELLE QUE NOUS DEVONS A TOUT PRIX METTRE SUR NOTRE LIT.
NOUS DEVONS ABORDER DANS L’IDÉE QUE LA FEMME EST LE POUVOIR, C’EST NOTRE SŒUR, NOTRE MÈRE, CELLE QUI AFFICHE SON INTELLIGENCE, CELLE QUI ASSUME SES RESPONSABILITÉS, ET CELLE QUI TRANSMET LA LIBERTÉ A SES ENFANTS. C’EST AINSI NOUS PARLONS DE PROACTIVITÉ!
MAKI YA NZAMBE!
IBOBO!
« Z »