«LE KONGO EST UN COMBAT PERMANENT »

ROUGE

QU’EST CE QUE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO ?
DES SOURCES CRÉDIBLES QUI PARLENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU KONGO TELLE QUE NOUS LA CONNAISSONS AUJOURD’HUI EXISTENT. MOYENNANT CES SOURCES, ATTELONS NOUS A AMENER LA LUMIÈRE SUR LES ORIGINES DE CE PAYS CONTINENT A SAVOIR SA NAISSANCE ET QUI EN SONT LES GÉNITEURS.
NOS QUESTIONNEMENTS ONT POUR OBJECTIF LA DICTION DE LA VÉRITÉ HISTORIQUE, ET D’INCITER CHACUN DE NOUS AU QUESTIONNEMENT FACE A ELLE.
EN AUCUN CAS SOMBRONS DANS LA RHÉTORIQUE POPULISTE COMME NOUS POUVONS L’OBSERVER DANS D’AUTRES DISCOURS.
NOTRE OBJECTIF ETANT DE PROPOSER PAR DES QUESTIONS SINCÈRES ET VRAIES, UNE ALTERNATIVE DANS LA COMPRÉHENSION DU PROBLÈME RÉCURRENT CONGOLAIS.
EN ETUDIANT LE DISCOURS TENU A KINSHASA COMME PARTOUT AU CONGO, SURTOUT EN PÉRIODE D’AGRESSION ÉTRANGÈRE, NOUS RETROUVONS UNE AFFIRMATION DU PEUPLE QUI EXCLAME AVEC FORCE COMME QUOI LE CONGO SERAIT UN HÉRITAGE DE NOS ANCÊTRES.
AFFIRMATIVEMENT EN TANT QUE CONGOLAIS, CELA DEVAIT NOUS RÉCONFORTER, MAIS TÉMOIN PRIVILÉGIÉ QUE NOUS SOMMES, NOUS SOMMES INVITE A INTERROGER FRANCHEMENT LE TEMPS POUR NE PAS DIRE LES TEMPS, CAR COMME NOUS DEVONS LE SAVOIR, DANS TOUS LES HÉRITAGES, EXISTENT DES PROBLÈMES DE SUCCESSION, D’INTERET, DE TRADUCTION OU DE COMPRÉHENSION.
NE VOULANT PAS TOMBER DANS UN DISCOURS FANATIQUE OU FANATISANT, NOUS PROPOSONS D’AFFRONTER LA VÉRITÉ DE FACE.
DE CE FAIT, L’HERITAGE DE NOS ANCÊTRES QU’EST LE CONGO DEVIENT UNE BELLE SOURCE DE QUESTIONNEMENT ET MET EN ÉPREUVE NOTRE SINCÉRITÉ ET INTÉGRITÉ INTELLECTUELLE.
LE PROBLÈME AVEC UN HÉRITAGE EST QUE CELUI QUI LÈGUE N’EST PLUS VIVANT, IL NOUS EST IMPÉRATIF DE RESTER LOYAL ET NE PAS FROISSER LA SINCÉRITÉ ET LA MORALITÉ. CEPENDANT LE GAIN DE CHACUN EST OBJET A CONTROVERSE. TOUT DÉPEND DES GAINS QUE LES HÉRITIERS RÉCLAMENT. C’EST AINSI QUE NOUS TROUVONS DES DIVERGENCES DANS BEAUCOUP DES FAMILLES.
SI CES DIVERGENCES SONT EXPLICITES DANS NOS PETITES FAMILLES QUI SE DÉCHIRENT POUR L’HERITAGE, LA RÉALITÉ DU CONGO SERAIT L’HOMOTHETIE AGRANDIE DE CETTE RÉALITÉ MINIATURE FAMILIALE.
POUR RÉSOUDRE DES GRANDES ÉQUATIONS DEVONS-NOUS D’ABORD DE MAÎTRISER LES PETITES ÉQUATIONS.
AINSI ESSAYONS DE RÉPONDRE A CETTE PERTINENTE QUESTION QUI EST DE SAVOIR QU’EST CE LE CONGO ?
NOUS N’ALLONS PAS HYPOTHÉQUER NOTRE MORALE ET NOTRE CONSCIENCE EN CHERCHANT A FAIRE PLAISIR A UNE TIERCE PERSONNE, MAIS NOUS ALLONS DIRE LES CHOSES COMME ELLES DOIVENT ETRE DITES, EN RELATANT LA « VRAIE » VÉRITÉ
EFFECTIVEMENT, TEL QUE NOUS LE CONNAISSONS AUJOURD’HUI, LE CONGO EST UN PAYS SITUE EN AFRIQUE CENTRALE. IL A UNE SUPERFICIE ÉGALE A 80 FOIS LA BELGIQUE, 8 FOIS LA FRANCE, L’EQUIVALENT DE TOUTE L’EUROPE OCCIDENTALE, SOIT PLUS DE 2 344 798 DE KM2.
LES RESSOURCES DE SON SOUS-SOL FONT DE LUI L’UN DE PAYS LE PLUS RICHE DU MONDE, MAIS UNE GESTION CATASTROPHIQUE DU PAYS DURANT LES OCCUPATIONS PORTUGAISES, BELGES, 50 ANS « D’INDEPENDANCE », ET L’INGERENCE EXTÉRIEURE DEPUIS SIX SIÈCLES FONT DU CONGO L’UN DES PAYS LES PLUS PAUVRES AU MONDE.
SOUS SES TERRES SE TROUVENT : LE DIAMANT, DE L’OR, DU CUIVRE, DE LA BAUXITE, DU MANGANÈSE, DU PÉTROLE, DU COLTAN, DU GAZ NATUREL, DE L’URANIUM, DE LA CASSITÉRITE, DE L’ETAIN, DU ZINC, ET BEAUCOUP D’AUTRES MATIÈRES PREMIÈRES, ATTIRANT LA CONVOITISE DE SES VOISINS ET DES OXYDENTAUX. SUR SES TERRES POUSSENT UNE DIVERSITÉ DES PLANTES QUI FONT DE SA FORET EQUATORIALE LE DEUXIÈME ESPACE VERT DU MONDE APRES L’AMAZONIE. DANS SES EAUX GROUILLENT LES ESPÈCES AQUATIQUES D’UNE MANIÈRE CATASTROPHIQUE.
CETTE PRÉDISPOSITION A LA FERTILITÉ DE SA SURFACE, DE SES ENTRAILLES ET DE SES VEINES FAIT DE CE PAYS UNE CATASTROPHE GÉOLOGIQUE. UNE ABONDANCE PAS DU TOUT EXPLOITÉE QUI POUSSE SES VOISINS PROCHES ET LOINTAINS A MENER UNE POLITIQUE BARBARESQUE IMBÉCILE ET BELLIQUEUSE CONTRE LA TERRE ET LE PEUPLE CONGOLAIS.
LE CONGO C’EST CE PAYS QUE FANON DIXIT QU’IL EST LA GÂCHETTE QUI FERA TIRER LE REVOLVER DONT L’AFRIQUE A LA FORME. CETTE VISION « FANONIENNE » NE DOIT PAS ETRE VUE JUSTE PAR LE PICTOGRAMME DE L’AFRIQUE, MAIS NOUS DEVONS LE CONSIDÉRER COMME UN CONCEPT VÉRIDIQUE, CAR SI LE CONGO METTAIT SES MOYENS AU SERVICE DU CONGO ET DE L’AFRIQUE CE SERA LE DÉCOLLAGE DU BERCEAU DE L’HUMANITE.
SA POSITION GÉOPOLITIQUE FAIT DE LUI UN GRAND CARREFOUR CULTUREL, LINGUISTIQUE, MAIS AUSSI UNE BELLE SOURCE D’INCOMPREHENSION.
SES VOISINS SONT : L’ANGOLA AU SUD OUEST, LE CONGO BRAZZAVILLE A L’OUEST, LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE AU NORD OUEST, LE SOUDAN AU NORD, L’OUGANDA, LE RWANDA, LE BURUNDI ET LA TANZANIE A L’EST, ET LA ZAMBIE AU SUD EST.
CETTE ASSOCIATION DE PLUSIEURS PAYS FRONTALIERS FAIT QU’AU CONGO NOUS PARLONS, LE FRANÇAIS, L’ANGLAIS, LE PORTUGAIS, LE SWAHILI, LE TSHILUBA, LE LINGALA ET LE KIKONGO, TOUT EN S’ASSURANT D’Y AJOUTER PLUS DE DEUX MILLES DIALECTES.
LE CONGO EST UNE ASSOCIATION DE PLUS DE 500 ETHNIES ET PEUPLADES D’ORIGINES « BANTU », NILOTIQUES ET PYGMÉES FORMANT LE BANTU PHILOSOPHIQUE.
C’EST AUSSI L’ASSOCIATION DE PLUSIEURS EMPIRES ET ROYAUMES QUI PULLULAIENT AVANT L’ARRIVEE DES OXYDENTAUX. CES ROYAUMES ET EMPIRES EURENT LEURS APOGEES PAR LA CONSTITUTION DU PUISSANT ROYAUME KONGO QUI DOMINAIT SUR DES ROYAUMES VASSAUX.
LE ROYAUME KONGO EXISTA JUSQU’AU XIX SIÈCLES, MAIS PERDIT DEJA SA GLOIRE ENTRE LE XV ET XVIII SIÈCLES SUITE AUX INFLUENCES EXOGÈNES ET DES QUERELLES INTESTINALES. CES INFLUENCES QUI MIRENT EN MORCEAU
LE ROYAUME, SONT PRINCIPALEMENT OXYDENTALES ET PARTICULIÈREMENT PORTUGAISES, BELGES ET FRANÇAISES.
C’EST DE CE KONGO QU’EST ISSUE LE MOT CONGO DONT NOUS IGNORONS ENCORE L’ORIGINE DU PASSAGE DE KONGO EN CONGO, MAIS NOUS SAVONS TOUS QUE KONGO SIGNIFIE EN KIKONGO « LA TERRE DES LÉOPARDS ». UNE DÉNOMINATION ORIGINELLE POUR IDENTIFIER CETTE GRANDE SURFACE OU PEUPLAIENT JADIS CES FÉLINS ET SES PROCHES COUSINS.
MAIS SI NOUS NOUS REFERONS DIRECTEMENT AUX LANGUES QUI SONT PARLÉES DANS CE PAYS, QUE ÇA SOIT EN SWAHILI, EN TSHILUBA, EN LINGALA OU EN KIKONGO, TOUTES ÉCRIVENT CONGO AVEC UN « K » C’EST-A-DIRE KONGO.
CONFERENCE DE BERLIN 1885
LE CONGO TEL QUE NOUS LE CONNAISSONS AUJOURD’HUI, A NOTRE GRAND REGRET DE LE DIRE, N’EST PAS UNE ŒUVRE DES CONGOLAIS. NOUS SOMMES OBLIGES DE L’ADMETTRE ET DE LE DIRE A HAUTE VOIX, MÊME SI CELA NOUS OFFUSQUE.
LE CONGO, SES FRONTIÈRES TELLES QU’ELLES SE PRÉSENTENT NE FURENT PAS TRACÉES PAR DES CONGOLAIS, MAIS RÉSULTANT DIRECTEMENT DE LA PARTITION DE L’AFRIQUE PAR DES PERVERS, DES AMORAUX, DES VICIEUX, DES GÉNOCIDAIRES, DES CRIMINELS, QUI SE RÉUNIRENT A BERLIN EN 1885, SANS CONSULTATION AUCUNE DES AUTOCHTONES.
CETTE RÉUNION QU’ILS DÉNOMMÈRENT LA CONFÉRENCE DE BERLIN AU FINAL, S’APPELA AU DÉPART CONFÉRENCE DU KONGO.
L’ORIGINE DE CETTE CONFÉRENCE FUT LE PROBLÈME DE CONTRÔLE DU BASSIN DU KONGO ET DÉCOULA AU PARTAGE DES TERRES AFRICAINES PAR LES OXYDENTAUX.
LA RIVALITÉ GRANDISSANTE ENTRE IMPÉRIALISTES, POUSSA CEUX-CI A S’EVINCER PAR DES COUPS FOIREUX DANS DIFFÉRENTES CONQUÊTES.
POUR Y REMÉDIER ET EVITER LA DETERIORATION DE RELATION ENTRE EUX, L’ALLEMAND BISMARCK CONVOQUA UNE CONFÉRENCE PARAPHRASANT LA VOLONTÉ DU PORTUGAL QUI SE VIT MENACE PAR LA POLITIQUE DES AUTRES GRANDES PUISSANCES EN AFRIQUE D’ALORS ET LE KONGO EN PARTICULIER. LE CHANCELIER ALLEMAND OTTO VAN BISMARCK DÉCIDA D’ORGANISER UNE CONFÉRENCE RÉUNISSANT TOUTES LES PUISSANCES DE L’EPOQUE DANS SON PAYS POUR REMÉDIER AU CONFLIT DES OXYDENTAUX QUI VOULAIENT S’ACCAPARER DU BASSIN DU KONGO.
CETTE CONFÉRENCE DÉBUTA OFFICIELLEMENT LE 18 NOVEMBRE 1884 A BERLIN ET PRIT FIN LE 26 FÉVRIER 1885.
LES PARTICIPANTS NE FURENT NULLEMENT AFRICAINS, DISONS LES DIRIGEANTS ET DÉCIDEURS DE CETTE RENCONTRE. TOUS FURENT OXYDENTAUX, VOULANT S’ACCAPARER LES RICHESSES DÉCOUVERTES EN AFRIQUE CENTRALE.
LA CONFÉRENCE DE BERLIN FUT UNE ASSOCIATION DÉMONTRANT EN MÊME TEMPS COMMENT LES IMPÉRIALISTES SE DISTINGUENT DANS LE MAL, AU SENS RELIGIEUX ET AU SENS PROPREMENT VICIEUX DU TERME.
AU DÉPART, CETTE CONFÉRENCE AVAIT POUR OBJECTIF DE CALMER LES TENSIONS AUTOUR DU BASSIN DU KONGO DONT PLUSIEURS PUISSANCES COLONIALES SE RÉCLAMAIENT PROPRIÉTAIRES.
LES DÉCHIREMENTS QUI SE DÉVELOPPÈRENT AU KONGO MIRENT LE PORTUGAL EN INQUIÉTUDE, ET FIT QU’IL EUT L’IDEE DE SE RÉUNIR ENTRE CONQUISTADORS POUR RÉSOUDRE LE CONFLIT AU KONGO.
C’EST DE CETTE VOLONTÉ PORTUGAISE QUE BISMARCK VOULANT IMPOSER LA NOUVELLE STATURE DE L’ALLEMAGNE AU MONDE, ORGANISA LA DITE CONFÉRENCE.
LA CONFÉRENCE DEVINT UNE GROSSE RENCONTRE DES PRÉDATEURS ET CHAROGNARDS AYANT POUR OBJECTIF LA CHARCUTERIE SYSTÉMATIQUE ET SYSTÉMIQUE DE L’AFRIQUE. VU LA RICHESSE QUE LA TERRE AFRICAINE MIT AU JOUR DES OXYDENTAUX, CES DERNIERS N’HESITERENT PAS DE CHANGER D’OPTION EN ADOPTANT INTRINSÈQUEMENT ET UNILATÉRALEMENT LA POSTURE DE SE PARTAGER L’AFRIQUE.
CES IMMORAUX QUE BEAUCOUP DE PAYS VÉNÈRENT ENCORE AUJOURD’HUI DANS LEURS MANUELS D’HISTOIRE, N’HESITERENT PAS A DIVISER L’AFRIQUE SANS PENSER AUX AUTOCHTONES QU’ILS APPELAIENT INDIGÈNES ET ASSIMILAIENT AUX ANIMAUX «NÈGRE».
LES AUTOCHTONES QU’ILS CONSIDÉRAIENT COMME DES BÊTES, COMME DES ÊTRES SANS MANIÈRE ET SANS AUCUNE CIVILISATION.
CE FUT D’AILLEURS L’UN DES ARGUMENTS DE LEOPOLD II, CELUI DE CIVILISER LES INDIGÈNES, POUR JUSTIFIER L’OCCUPATION DU KONGO.
A LA CONFÉRENCE DE BERLIN ILS DÉPECÈRENT LE CONTINENT AFRICAIN SANS PITIÉ. DES FRONTIÈRES FURENT TRACÉES, DES PEUPLES FURENT SÉPARÉS PAR LA VOLONTÉ DE L’OCCUPANT. LES ROYAUMES HISTORIQUES AFRICAINS FURENT DIVISES PAR LES CAPRICES DES CONQUISTADORS. DES FAMILLES SCINDÉES PAR LES FRONTIÈRES NOUVELLES ÉTABLIES PAR LE COLON.
AINSI LE KONGO SE VIT DIVISER PAR TROIS GRACE A UNE ORGANISATION ALLOGÈNE ET NOCIVE A L’AFRIQUE QUI NE SE POSA AUCUNEMENT LA QUESTION DE L’HUMANITE DES AUTOCHTONES.
COMME DES ANIMAUX NOUS ÉTIONS CONSIDÉRÉS, DONC NOUS N’AVIONS AUCUNS DROITS.
LES TROIS PARTIES SAVAMMENT SÉPARÉES FURENT MISES ENTRE LES MAINS DES PAYS QUI FURENT A L’ORIGINE DU CONFLIT DU BASSIN DU KONGO. UN CONFLIT QUI DEVENAIT NUISIBLE POUR LA SÉCURITÉ DES PAYS DES CONQUISTADORS.
AINSI LA PARTITION DU KONGO S’ORGANISA DE LA MANIÈRE SUIVANTE :
UNE PARTIE POUR LE ROI DES BELGES LEOPOLD II, L’ACTUELLE RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO ; UNE AUTRE PARTIE OUEST LE CONGO BRAZZAVILLE POUR LES FRANÇAIS ET UNE TROISIÈME PARTIE SUD, L’ACTUEL ANGOLA POUR LES PORTUGAIS.
À LA QUESTION DE SAVOIR, QUELLES ÉTAIENT LES PARTS DES AUTOCHTONES?
PERSONNE NE PEUT NOUS RÉPONDRE.
DE CE FAIT, NOUS VERRONS UN TERRITOIRE DE PLUS DE 2 MILLIONS ET DEMI DE KM CARRE DEVENIR PROPRIÉTÉ PRIVÉE D’UN INDIVIDU SANS SCRUPULE ET AUCUNE HUMANITÉ. UN DRÔLE DE SPÉCIMEN QUI NE CONNAISSAIT MÊME PAS LA COULEUR DE LA TERRE OU DES CIEUX DE CE TERRITOIRE QU’ILS DÉNOMMÈRENT DÉSORMAIS, ETAT INDÉPENDANT DU CONGO.
LE CONGO ÉTAIT DEVENU LA PROPRIÉTÉ DU ROI DES BELGES QUI Y ORGANISA L’UN DE PLUS GRANDS GÉNOCIDES DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITE, QUI A COÛTÉ LA VIE A PLUS DE 15 MILLIONS DE KONGOLAIS ENTRE 1885 ET 1909.
VOILA COMMENT EST NE LE CONGO, EN TOUS CAS L’ACTUELLE RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.
SON ACTE DE NAISSANCE NOUS DEVONS LE CHERCHER A LA CONFÉRENCE DE BERLIN EN ALLEMAGNE ET NULLEMENT AU KONGO.
AUCUN CONGOLAIS AUJOURD’HUI OU DANS L’HISTOIRE NE PEUT S’ESTIMER AVOIR PARTICIPE A LA CRÉATION DE CE PAYS.
CEPENDANT TOUS LES KONGOLAIS DOIVENT SE SENTIR FIER DE CE PAYS CAR C’EST VRAISEMBLABLEMENT LA TERRE DE LEURS ANCÊTRES COMMUNS.
NOUS PENSONS AUSSI QUE LE PROBLÈME DE NATIONALITÉ ET DE LA CONGOLITE DEVRAIT SE RÉSOUDRE A L’AVANT 1885.
JE PRÉCISE KONGOLAIS CAR NOUS DEVONS DIFFÉRENCIER LE CONGO ET LE KONGO. LE CONGO EST NAÎT EN 1885 A BERLIN, MAIS LE KONGO EXISTAIT DEPUIS LE TEMPS KEMETIQUES. C’EST POUR CE KONGO LA QUE EUT DES MARTYRS COMME KIMPA VITA OU ENCORE SIMON KIMBANGU, DONT L’ŒUVRE DE LIBÉRATION AURA SA CONCRÉTISATION AVEC JOSEPH KASA VUBU MOYENNANT L’ALLIANCE DE BA KONGO ET CERTAINS PARTIS POLITIQUES VERS LA FIN DES ANNÉES 1950.
PROPRIÉTÉ PRIVÉE DE LÉOPOLD II
23 ANS APRES LA CONFÉRENCE DE BERLIN, LE SANGUINAIRE ROI DES BELGES SE VIT OBLIGE DE CÉDER A LA BELGIQUE CE PAYS SUITE AUX ATROCITÉS QUI Y FUT RÉPERTORIES DONT LES MORTS FURENT COMPTES EN MILLIONS, PRÉCISÉMENT PLUS D’UNE QUINZAINE DE MILLIONS.
AVANT LE MASSACRE DES ARMÉNIENS PAR LES TURCS, LA SHOAH DE JUIFS PAR LES NAZIS ET SES ALLIES EUROPÉENS, EUT DÉJÀ CE CRIME QUI DEMEURA ET DEMEURE ENCORE IMPUNI JUSQU’AUJOURD’HUI, D’AUTANT PLUS QUE LA BELGIQUE NE SE SENT NULLEMENT RESPONSABLE ET REFUSE DE RECONNAÎTRE LE GÉNOCIDE ORCHESTRE PAR LÉOPOLD II.
DURANT LA POSSESSION DU CONGO, LE ROI DES BELGES EXPLOITA LE CONGO D’UNE MANIÈRE VORACE.
LE CAOUTCHOUC ALORS TRÈS EN DEMANDE A L’EPOQUE OBLIGEA SOUS SES ORDRES, SES ACOLYTES A DES BRUTALITÉS INCROYABLES POUR SA RÉCOLTE DONT LA PLANTE L’HEVEA POUSSE NATURELLEMENT AU CONGO.
UNE SITUATION DÉLICATE QUI MIT A SANG LE CONGO PAR SES OCCUPANTS OXYDENTAUX. LES TRACES DE CES CRIMES SONT ENCORE LOQUACES AUJOURD’HUI. MALGRÉ CE CRIME, ET TOUTES CES VICTIMES, LA BELGIQUE CONTINUE DE NIER CES ATROCITÉS, AU CONTRAIRE VÉNÈRE LEOPOLD II COMME UN « GRAND VISIONNAIRE ».
CETTE CATASTROPHE OBLIGEA LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE PAR LA VOIX DES ORGANISMES ANTI COLONIAUX DE DÉNONCER LES CRIMES DE LEOPOLD II AU CONGO.
SUITE A LA PRESSION DES ORGANISMES NON GOUVERNEMENTAUX, LES CRITIQUES FUSÈRENT DE PARTOUT DANS LE MONDE ET OBLIGÈRENT AU ROI GÉNOCIDAIRE ET BOULIMIQUE DE LÂCHER LE CONGO.
LE ROI SE VIT ARRACHE DE SA BOUCHE SA SUCCULENTE PROIE, AU RISQUE DE PERDRE SA CRÉDIBILITÉ ET SA ROYAUTÉ.
PAR UN TOUR DE PASSE-PASSE, LE CONGO QUI ÉTAIT HIER ENCORE PROPRIÉTÉ PRIVÉE DU ROI GOINFRE DEVIENT COLONIE DE LA BELGIQUE.
MALIN QU’IL FUT POUR SE COUVRIR DE SES FOLIES AU CONGO, IL CÉDA CETTE TERRE PROLIFIQUE RICHE A LA BELGIQUE UN PETIT PAYS PAUVRE DE L’EUROPE QUI NE REFUSA NULLEMENT CET HÉRITAGE, DU MOINS DU COTE RICHESSE, CAR LES ATROCITÉS RÉPERTORIÉES PENDANT CE TEMPS LA, LA BELGIQUE NE VOULUT NULLEMENT HÉRITER DE CES RESPONSABILITÉS.
D’AILLEURS C’EST UN COMPORTEMENT RÉCURRENT DANS TOUS LES PAYS OXYDENTAUX AYANT COLONISES EN AFRIQUE ET PARTOUT DANS LE MONDE. ILS HÉRITENT BIEN LA RICHESSE DE LEURS ANCÊTRES, MAIS REFUSENT A TOUT PRIX DE PAYER LES ERREURS DE CES ANCÊTRES QUI LEURS LÈGUENT CETTE RICHESSE.
CE PROBLÈME DE LA CESSION DU CONGO A LA BELGIQUE PAR LÉOPOLD II AGITE ENCORE LES DEUX PAYS AUJOURD’HUI.
L’UNITE DE LA BELGIQUE ENCORE AUJOURD’HUI SE DOIT GRACE A L’EXISTENCE DU CONGO. LA PREUVE LEURS DIVERGENCES ACTUELLES SONT SOUVENT DUES A LA POLITIQUE QUE CHAQUE GOUVERNEMENT MÈNE AU CONGO.
COLONIE BELGE
EN 1908 LE CONGO DEVIENT OFFICIELLEMENT UNE COLONIE DE LA BELGIQUE, UN HÉRITAGE LÉGUÉ A CE PAYS PAR SON GÉNOCIDAIRE DE ROI, LÉOPOLD II.
DURANT TOUTE CETTE PÉRIODE JUSQU’EN 1960, LE CONGO ÉTAIT CONSIDÉRÉ COMME UNE TERRE BELGE, OU LES BELGES AVAIENT TOUS LES DROITS SUR LA TERRE ET SON PEUPLE.
TOUS LES PRODUITS DU SOUS-SOL, DU SOL ET DES EAUX DU CONGO ÉTAIENT BELGES AVANT TOUT.
IL SE SUIVIT UNE EXPLOITATION SANS VERGOGNE ET INSATIABLEMENT DU CONGO PAR CE PETIT PAYS PAUVRE ET SANS AUCUNES RESSOURCES QU’EST LA BELGIQUE.
TOUTE TENTATIVE DE REMISE EN QUESTION DE L’AUTORITE BELGE FUT CONSIDÉRÉE COMME CRIME ET LES AUTEURS DE CES TENTATIVES SE VIRENT TRÈS VITE BÂILLONNÉS, EMPRISONNES OU AU PIRE ASSASSINES SANS AUTRES FORMES DE PROCÈS.
LE CAS DE SIMON KIMBANGU EST PLUS QU’ELOQUENT. LUI QUI NE RÉCLAMAIT QUE LE RÉTABLISSEMENT DU KONGO DE SES ANCÊTRES, LIBRE DANS SA SPIRITUALITÉ ET DANS SA POLITIQUE, CELUI QUI FUT AVANT L’OCCUPATION OXYDENTALE ET LA CONFÉRENCE DE BERLIN.
AVANT SIMON KIMBANGU EUT AUSSI LA TRÈS CÉLÈBRE KIMPA VITA QUI FUT BRÛLÉE VIVE PAR ACCUSATIONS DE L’EGLISE POLITIQUE CATHOLIQUE. SON SEUL CRIME FUT DE RÉCLAMER L’EMANCIPATION SPIRITUELLE DU PEUPLE KONGO ET LE RÉTABLISSEMENT DU POUVOIR DU ROYAUME KONGO.
IL Y A AUSSI PAUL PANDA FARNANA, UN DE PREMIERS INTELLECTUELS CONGOLAIS, ET HÉROS DE L’INDEPENDANCE DU CONGO AVANT L’HEURE.
SIMON KIMBANGU QUI EST L’UN DE HÉROS DE LA LUTTE DE L’INDEPENDANCE RESTE LA FIGURE EMBLÉMATIQUE DE LA PÉRIODE COLONIALE QUI VA ENTRE 1908 ET 1960.
IL SE DISTINGUA PAR UNE LUTTE SPIRITUELLE POUR LA LIBÉRATION DU KONGO.
SES REVENDICATIONS BIEN QUE SPIRITUELLES, FURENT TRÈS POLITIQUES ET INCITA A LA PRISE DE CONSCIENCE AUTOMATIQUE ET TRANSGÉNÉRATIONNELLE DU PEUPLE.
IL PROPHÉTISA UNE INDÉPENDANCE TOTALE DU CONGO QUI ABOUTIRA GRACE A UNE GÉNÉRATION DES KONGOLAIS QUI VIENDRONT DE L’ETRANGER ET QUI COMBATTRONT POUR LA LIBÉRATION TOTALE DU KONGO ET DE SON PEUPLE, DÉJÀ EN 1921 A MBATA NSANDA.
DANS SON COMBAT IL NE CESSE D’INSISTER SUR LA LIBÉRATION SPIRITUELLE DE L’HOMME NOIR.
POUR LUI LE KONGO NE PEUT ETRE LIBRE QUE S’IL S’AFFRANCHIT SPIRITUELLEMENT.
C’EST DANS CETTE VISION LA QUE NAQUIT PLUSIEURS MOUVEMENTS CULTURELS ET POLITIQUES QUI RÉCLAMERONT PLUS TARD L’INDEPENDANCE DU CONGO, DONT L’ABAKO EN 1950.
UNE VISION QUI NOUS PARAIT DE PLUS QUE PLAUSIBLE ET RÉALISTE CAR A LA VUE DU TRAVAIL DE SAPE QU’A EFFECTUE L’EGLISE POLITIQUE CATHOLIQUE POUR INSTALLER L’INHUMANITE A TRAVERS L’ESCLAVAGISME ET LA COLONISATION, NOUS NE POUVONS QUE NOUS DIRE KIMBANGU AVAIT TOUT COMPRIS.
SA LUTTE NULLEMENT NE FUT ARMÉE, MAIS IL UTILISA UNE RHÉTORIQUE QUI POUSSA L’OCCUPATION A SA PERTE, ET CELLE CI SE VIT OBLIGE DE L’ENFERMER LE PLUS TÔT POSSIBLE D’AUTANT PLUS QU’IL COMMENÇAIT VRAISEMBLABLEMENT A LIBÉRER LA SPIRITUALITÉ COLLECTIVE KONGOLAISE.
CE QUI S’AVERA ETRE UN VRAI DANGER CAR, UN ESPRIT LIBRE CONDITIONNE L’ETANCE DU CORPS QUI LE PORTE.
IL FUT ARRÊTÉ ET INCARCÉRÉ DE 1921 JUSQU’EN 1951 A SA MORT.
30 ANS DE PRISON POUR AVOIR DEMANDE L’INDEPENDANCE SPIRITUELLE ET LA LIBÉRATION DE SON PEUPLE.
EN DEHORS DE CES DEUX MARTYRS, BEAUCOUP D’AUTRES CONGOLAIS PAYÈRENT DE LEURS VIES A CAUSE DE L’OCCUPATION QU’ILS VOULURENT REMETTRE EN QUESTION.
NOUS DEVONS NOUS SOUVENIR DU CÉLÈBRE DISCOURS DE LUMUMBA LE 30 JUIN 1960 QUI RELATA PARFAITEMENT LA RÉALITÉ COMME LA PERCEVAIENT LES CONGOLAIS.
CETTE EXPLOITATION INHUMAINE EST AUJOURD’HUI ENCORE VISIBLE DANS LA POLITIQUE QUE MÈNENT LES DIFFÉRENTS GOUVERNEMENTS BELGES A L’EGARD DU CONGO.
DANS L’ESPACE BELGE, NOUS POUVONS REMARQUER L’HERITAGE DE LA COLONISATION, DE L’ALIENATION ET DE L’EXPLOITATION DU CONGOLAIS PAR LES COLONS BELGES.
LA BELGIQUE EST RICHE PAR LE SANG DU SOL ET DU PEUPLE CONGOLAIS. CE PAYS DOIT TOUT SON AURA AUJOURD’HUI AU CONGO, CAR TOUS LES FINANCEMENTS AYANTS CONTRIBUES AU DÉVELOPPEMENT DE CE PAYS ET DE SON PEUPLE TROUVENT ORIGINE AU CONGO.
PARTANT DE CETTE PETITE INCURSION HISTORIQUE, POUVONS-NOUS NE PAS DIRE AVOIR RÉPONDU A NOTRE QUESTION PREMIÈRE, MAIS NOUS PENSONS AVOIR ÉTABLI LES POSSIBILITÉS DE LA COMPRÉHENSION DE LA MÉCANIQUE QUI AMÈNE A RÉSOUDRE CETTE QUESTION.
NOUS CROYONS AVOIR DONNE QUELQUES ÉLÉMENTS NÉCESSAIRES QUI NOUS PERMETTENT DE DATER LA NAISSANCE DE CE PAYS QU’EST LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, ET DE SAVOIR QUI FURENT LES ACTEURS DE SA CRÉATION.
LA VÉRITÉ HISTORIQUE NOUS MET DEVANT UNE ÉVIDENCE, MAL A DIGÉRER, MAIS QUE NOUS SOMMES OBLIGE DE DIRE POUR UNE SOLUTION DE MANIÈRE CATHARTIQUE A CE PROBLÈME COMPLEXE QU’EST LE CONGO.
LE « CONGO » N’EST PAS UNE ŒUVRE DES CONGOLAIS, CAR A LA CONFÉRENCE DE BERLIN OU IL NAQUIT, NE S’ILLUSTRA NULLEMENT PARMI LES SIGNATAIRES DE SON ACTE UN SEUL CONGOLAIS CONSCIENT DES ENJEUX QUI ÉTAIENT EN QUESTION, MAIS NOUS DEVONS LE DIRE, IL NOUS APPARTIENT A NOUS QUI NOUS CONSIDÉRONS COMME DES KONGOLAIS, ET C’EST L’HERITAGE DE NOTRE HISTOIRE.
LE CONGO EST BIEN UN PAYS QUI EXISTE EN AFRIQUE, MAIS IL N’EST PAS UN PAYS CREE PAR LES AFRICAINS. D’AILLEURS TOUS LES AUTRES PAYS DU CONTINENT SONT ISSUS DE CETTE CONFÉRENCE. VOILA POURQUOI CERTAINS QUI EN SONT CONSCIENT ONT CRÉES LE CONCEPT DE « DEBERLINISATION » QUE NOUS ADHÉRONS NATURELLEMENT.
L’AFRIQUE EN GÉNÉRALE ET LE CONGO EN PARTICULIER SONT UNE ŒUVRE DES RAPACES ET VAUTOURS DU 19IEME SIÈCLES, ANCÊTRES DES ACTUELS CRIMINELS CONTRE L’HUMANITE ET CRIMINELS DE GUERRES QUE NOUS RETROUVONS DANS LES DIRECTIONS DE BEAUCOUP DES PAYS OXYDENTAUX ET DANS LEUR HISTOIRE CONCOCTÉE SELON LEURS INTÉRÊTS.
ILS SONT REGROUPES AUTOUR DU SYSTÈME IMPÉRIALISTE QUE NOUS APPELONS « OXYDANT ». ILS CONSIDÈRENT ENCORE AUJOURD’HUI L’AFRIQUE, LE CONGO COMME ETANT LEUR CHASSE GARDÉE, UN DON DE LEUR DIEU QU’ILS PRÉSENTENT COMME CELUI DE LA PAIX QUI EST CEPENDANT TOUT SAUF PACIFIQUE.
NOUS PENSONS SINCÈREMENT QU’IL NOUS FAUT PASSER A LA « DEBERLINISATION » ET AFFRANCHIR CE CONTINENT DE CES FRONTIÈRES QU’IL N’A PAS BESOIN, MAIS QUI ONT ÉTÉ CRÉÉES DE TOUTES PIÈCES PAR DES CRIMINELS DE HAUT VOLTIGE A LA CONFÉRENCE DE BERLIN EN 1885.
VOILA POURQUOI NOUS DEVONS MENER LA VRAIE LUTTE DE LA LIBÉRATION DE L’AFRIQUE ENTIÈRE.
DANS CETTE OPTIQUE, FRANTZ FANON A ÉTÉ PLUS EXPLICITE POUR CANALISER LE COMBAT DES AFRICAINS POUR LEUR LIBERTÉ EN DISANT « L’AFRIQUE A LA FORME D’UN REVOLVER DONT LA GÂCHETTE SE TROUVE AU CONGO ».
TOUTE LA RAISON DE LA LUTTE PANAFRICAINE DEVRAIT SE TROUVER EN CETTE CITATION, D’AUTANT PLUS QUE LA CAUSE DE LA DIVISION DE NOTRE CONTINENT A BERLIN EN 1885 FUT LE KONGO.
POUR NOUS GUÉRIR DE CETTE GANGRÈNE, NOUS DEVONS AGIR A LA SOURCE DU PROBLÈME.
IN-DEPENDANCE
CE PAYS QUE LES IMPÉRIALISTES PAR LE BIAIS DE LA BELGIQUE CONSIDÈRENT COMME ETANT LEUR CHASSE GARDÉE, SE VIT VERS LA FIN DES ANNÉES 1950 ET DÉBUT 60, ARRACHÉE DE LEURS BOUCHES PAS DANS LE STYLE FABULANT DE JEAN DE LA FONTAINE ENTRE LE CORBEAU ET LE RENARD, MAIS PAR LA VOLONTÉ UNANIME DES CONGOLAIS BIEN ORGANISES ET PAR UNE LUTTE ACHARNÉES. CETTE LUTTE NE FUT QU’UNE MANIFESTATION NATURELLE DE VIBRATIONS AQUATIQUES, CÉLESTES ET TELLURIQUES SÉCULAIRES DU KONGO, ENGENDRÉES PAR LA RAGE DU PEUPLE SOUFFRANT.
DES KONGOLAIS COLONISES ONT PU SE BATTRE A FEU ET A SANG POUR BRISER LES CHAINES DE L’ASSUJETTISSEMENT.
LE COMBAT DE KIMPA VITA, PAUL PANDA, KIMBANGU A EU SON APOGÉE VERS LA FIN DES ANNÉES 50, APRES LA MORT DE SIMON KIMBANGU A LUBUMBASHI, APRES 30 ANS DE PRISON.
UNE CLASSE POLITIQUE HÉRITIÈRE DE CE COMBAT A PU METTRE A JOUR DES NOUVEAUX HEROS TEL QUE KASA VUBU, LUMUMBA ET AUTRES, QUI ANIMES D’UN SENS PATRIOTIQUE ÉLÈVE, ONT PU OBTENIR L’INDEPENDANCE DU CONGO LE 4 JANVIER 1959, ET NON LE 30 JUIN 1960.
C’EST EN CETTE DATE LA QUE LE CONGO A ÉTÉ LIBÉRÉ SPIRITUELLEMENT ET PHYSIQUEMENT. CE N’EST PAS EN VAIN QUE LES BELGES ONT TENTES DE MASSACRER LE PEUPLE CE JOUR LA, MAIS SANS SUCCÈS PUISQUE L’AVENIR ETE DÉJÀ SCELLE.
LE CONGO SORTIT DE LA BOUCHE DES OXYDENTAUX QUI N’AVAIENT PAS ENCORE FINIT DE DÉGUSTER A LA SUCCULENCE DE CE BEAU PAYS.
TOUS CEUX QUI LUTÈRENT POUR L’INDEPENDANCE DU CONGO FURENT LES ENFANTS DE CEUX QUI SUBIRENT LES SCORIES DE L’ESCLAVAGISME, DE LA CONFÉRENCE DE BERLIN, DE LA COLONISATION.
CEUX QUI LUTTÈRENT POUR CHASSER DU CONGO L’OCCUPANT ETRANGER « BLANC », NE FURENT QUE LES HÉRITIERS DE TERRE ET DE SANG DE CE PAYS, ILS FURENT DES KONGOLAIS.
MÊME SI AUCUN DE NOS ANCÊTRES NE FURENT DÉCIDEURS A LA CONFÉRENCE DE BERLIN QUI TRAÇA LES FRONTIÈRES ACTUELLES DU CONGO, NOUS DEVONS LE DIRE NOUS SOMMES LES AYANTS DROITS DIRECT DE CE PAYS, MAIS NOUS AVONS AUSSI DES DEVOIRS VIS-A-VIS DE CETTE TERRE.
LES MOUVEMENTS TELLURIENS D’INDEPENDANCES QUI SECOUÈRENT L’AFRIQUE FURENT LES MANIFESTATIONS REPRÉSENTATIONS DIRECTES D’UNE FORCE SPIRITUELLE ET MATÉRIELLE DE NOTRE HÉRITAGE POUR NOTRE TERRE.
LA SEULE DIFFÉRENCE DE LA RÉALITÉ DES ANNÉES 50-60 EST QU’AVANT 1885 CE FUT LE KONGO QUI ÉTAIT COMPOSE DU CONGO DÉMOCRATIQUE, DU CONGO BRAZZAVILLE, DE L’ANGOLA ET D’AUTRES PAYS DE LA RÉGION.
LA CONFÉRENCE DE BERLIN CHARCUTA CE TERRITOIRE EN TROIS PARTIES DISPERSANT EN MÊME TEMPS DES FAMILLES, DES CLANS ET DES ETHNIES. MAIS LE PEUPLE EST RESTE LE MÊME, LA CULTURE EST RESTÉE LA MÊME. C’EST POURQUOI NOUS INSISTONS SUR LE CARACTÈRE CULTUREL QUI SAU-VERRA LE CONGO, CAR « LA CULTURE EST UN SOLEIL QUI NE SE COUCHE JA-MAIS » DISAIT SAMORA MACHEL MOISES.
LA RÉALITÉ EN 1960 EST AUTRE, CAR L’INDEPENDANCE QUE S’OCTROYERENT LES PÈRES DE LA NATION, NE FUT PAS CELUI DU KONGO ORIGINEL QU’ANNONCERENT NOS PROPHÈTES MVULUZI KIMBANGU, ET PLUS LOIN KIMPA VITA, MAIS FUT CELLE DU CONGO MADE IN BERLIN.
UN MÉLANGE ÉTONNEMENT DÉTONNANT QUI PERMIT AUX ESCLAVAGISTES COLONISATEUR ET OCCUPANTS DE FAUFILER PAR CETTE MODIFICATION DE LA PROPHÉTIE, ET REVENIR SUBTILEMENT EN UTILISANT UNE FRANGE DE LA NOUVELLE ELITE CONGOLAISE DES ANNÉES 60.
GRACE A ELLE, ILS ONT EU UN MOYEN DE GARDER LA MAIN MISE SUR CETTE TERRE PROMISE, CE TERRITOIRE QUI EST LE PAYS OU COULENT LE LAIT ET LE MIEL DONT LES PROPHÉTIES ANNONCENT DANS TOUTES LES CULTURES.
C’EST CETTE SITUATION INCROYABLE TIRANT SON ORIGINE DE BERLIN, ET LA MAUVAISE LECTURE DE LA PAROLE DES ANCÊTRES QUI MIRENT EN DANGER L’INDEPENDANCE DU CONGO, LA SITUATION DE SON PEUPLE, ET SON AVENIR.
C’EST AINSI QUE QUELQUES JOURS PLUS TARD DE L’INDEPENDANCE, RESURGIRONT DES CONFLITS DE LEADERSHIP, LES REBELLIONS, LES SÉCESSIONS, DONT LES VRAIS INSTIGATEURS SERONT LES COLONISATEURS QUI VENAIENT D’ETRE CHASSES.
A CELA ON Y AJOUTE DES GUERRES SOIT DISANT TRIBALE ET ETHNIQUE, PRÉCISÉMENT A L’EST DU CONGO AVEC LA CARTE HUTU ET TUTSI, « BANTU » ET NILOTIQUE, MANIGANCÉES PAR LES PAYS OXYDENTAUX POUR RÉCUPÉRER LES TERRES CONGOLAISES ET GARDER LE PEUPLE EN DOMINATION.
APRES L’IN-DEPENDANCE, LA FRANGE DE L’ELITE CONGOLAISE SE MIT AU SERVICE DE CEUX QUI LES AVAIENT MIS EN ESCLAVAGE, EN COLONISATION S’ACTIVA A AGIR DANS LE SENS DE LA VOLONTÉ DES AGRESSEURS..
UNE CHASSE A L’HOMME CONTRE LES PATRIOTES, LES NATIONALISTES S’OPERA.
LES PÈRES DE L’INDEPENDANCE SE FIRENT ASSASSINER UN PAR UN, ET LES TROUPES AUTOCHTONES DES IMPÉRIALISTES PRIRENT LE POUVOIR.
EN 1964, CES LARBINS DE SERVICE DES ANGLO-SAXONS VONT CONCRÉTISER LA SOUMISSION DU CONGO A NOUVEAU A LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, PAR LA CONSTITUTION DE LULUABOURG.
UN TEXTE OFFICIEL ECRIT PAR LES CONGOLAIS QUI CONCRÉTISE LA FIN DES NATIONALISTES ET ABROGE L’INDEPENDANCE ACQUISE AU PRIX DU SANG DU PEUPLE.
EN NOVEMBRE 1965, MOBUTU PRIT LE POUVOIR PAR UN COUP D’ETAT.
CE SERONT LES ANNÉES TURBULENTES QUI S’EN SUIVRONT DEPUIS, JUSQU’AUJOURD’HUI.
ENTRE LES COLONS D’HIER, AUJOURD’HUI NEO-COLONISATEURS ET LES COLONISES D’AUTREFOIS DORÉNAVANT NEO COLONISES SE POSE UNE VRAIE QUESTION QUI DÉPASSE MÊME LE CARACTÈRE HÉRITAGE, MAIS QUI MET SUR TABLE LA RÉFLEXION SUR CE QUE NOUS AVONS APPELÉ FIÈREMENT EN 1960 « INDEPENDANCE », FUT-ELLE VRAIMENT DE L’INDEPENDANCE, OU UNE SORTE DE « ’IN –DEPENDANCE » ?
C’EST SUR CETTE QUESTION DE L’INDEPENDANCE QUE NOUS ALLONS ESSAYER D’ELUCIDER EN INTERPELLANT LES ACTEURS PRINCIPAUX QUI ONT EU A DIRIGER CE PAYS DEPUIS 1960.
LES MYTHES DOIVENT ETRE DÉTRUIT PAR LA VÉRITÉ, ET ELLE SEULE SAIT LIBÉRER LE KONGO. LA VÉRITÉ DOIT CIRCULER !
« L’INDEPENDANCE » PAR UNE ANALYSE SANS PARTI PRIS MAIS ANIMÉE PAR LA POSTURE DE TÉMOIN PRIVILÉGIÉ, ET RÉHABILITONS NOS VRAIS HÉROS PAR LA DICTION DE LA VÉRITÉ, SACHANT QUE CELA FERA LE PLAISIR DE CERTAINS ET LA COLÈRE DES AUTRES.
C’EST AINSI QUE LA GÉNÉRATION PROPHÉTIQUE QUE PROPHÉTISA SIMON KIMBANGU, REPRIT LE COMBAT DE LA LIBÉRATION DU KONGO. ILS COMMENCÈRENT PAR DÉFINIR LA CONGOLITE, LA NATIONALITÉ CONGOLAISE POUR MONTRER QUE LE PAYS EST EN OCCUPATION.
ETRE CONGOLAIS NE DOIT PAS ETRE CONSIDÉRÉ COMME UNE COULEUR DE LA PEAU OU UNE MORPHOLOGIE QUELCONQUE, MAIS ETRE CONGOLAIS DOIT ETRE COMPRIS COMME ETRE CITOYEN DE CE PAYS, AVOIR DES DROITS ET DES DEVOIRS POUR CE PAYS. ETRE CONGOLAIS C’EST DE NE JAMAIS TRAHIR CE PAYS POUR LES INTÉRÊTS DES ÉTRANGERS.
DADDY NGANGA 2011