GENOCOST LE 4 AOUT 2018 À LONDRES

UN PEUPLE QUI NE SAIT PAS SE REMÉMORER DE SES SOUFFRANCES HISTORIQUES, ET QUI NE SAIT PAS HONORER LA MÉMOIRE DE CEUX QUI SONT MORTS POUR LUI, EST CONDAMNÉ À REVIVRE LES MÊMES ATROCITÉS ET LES MÊMES PEINES. DEPUIS L’ÉTAT INDÉPENDANT DU CONGO JUSQU’À LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU KONGO, LE GÉNOCIDE BANTU CONTINUE.

LÉOPOLD II A GÉNOCIDE PLUS DE 15 MILLIONS DE KONGOLAIS ENTRE 1885 ET 1908, LE PEUPLE KONGOLAIS CONTINUE À IGNORER CE GÉNOCIDE ET NE DEMANDE PAS JUSTICE ET RÉPARATION.
AU CONTRAIRE IL A FAIT DES BELGES SES « NOKOS ».
LES CONSÉQUENCES SUIVENT LE KONGO JUSQU’À AUJOURD’HUI.

DEPUIS LE 10 OCTOBRE 1996, ET OFFICIELLEMENT LE 2 AOUT 1998 À AUJOURD’HUI 2018, 20 ANS DURANT, LE KONGO SUBIT UN GÉNOCIDE ORCHESTRÉ PAR L’EMPIRE ET RÉALISÉ PAR SES PROXIES DE LA RÉGION.
LES KONGOLAIS NE RÉALISENT TOUJOURS PAS LA NÉCESSITÉ DE FAIRE DE CE PROBLÈME, UN PROBLÈME NATIONAL.

EN 135 ANS, LE PEUPLE KONGOLAIS N’A PAS ENCORE COMPRIS QU’IL NE PEUT PAS VIVRE EN IGNORANT CES AFFRES QUI NE FERONT QUE SE RÉPÉTER.
LA JEUNESSE AUJOURD’HUI EST EN TRAIN DE PAYER LE TRIBUT LOURD, PUISQUE LES ÂMES DE NÔTRES, VICTIMES DE CES ATROCITÉS DEMANDENT JUSTICE ET RÉPARATION, PENDANT QUE NOUS AUTRES CONTINUONS À DANSER.

TANT QUE NOUS NE PRENDRONS PAS À BRAS LE CORPS CE PROBLÈME, NOUS ALLONS SOUFFRIR DE LE REVIVRE ENCORE PLUS INTENSE.
IL EST TEMPS DE PORTER CE PROBLÈME ET EN FAIRE NOTRE LUTTE DE TOUS LES JOURS, AFIN QUE LES ÂMES MORTES PUISSENT RETROUVER LA LUMIÈRE.

#GENOCOST
#SOLARIEN
#RATEL_TV1