« DE LA FONTAINE À FRANTZ FANON…LE CON-GO-LAID N’A RIEN COMPRIS »

COCKTAIL_modifié-1

SI LAURENT DÉSIRÉ N’ÉTAIT PAS ARMÉ, ET QU’IL N’AVAIT PAS PRIS LE CONTRÔLE DES 3/4 DU TERRITOIRE NATIONAL, MOBUTU NE SERAIT JAMAIS ALLÉ A OUTENIKA EN DISCUSSION AVEC LUI. SI LE PEUPLE KONGOLAIS N’ÉTAIT PAS SORTI DANS LES RUES A KINSHASA A LA FIN DES ANNÉES 80 ET DÉBUT 90, IL N’AURAIT PAS EU DE CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE. LA QUESTION AUJOURD’HUI N’EST PAS DE SAVOIR QU’EST CE QUI VA ARRIVER APRÈS S’IL Y A SOULÈVEMENT AU KONGO, POUR PRÔNER URBI ORBI LE DIALOGUE. LA QUESTION AUJOURD’HUI EST COMMENT ARRÊTER LE GÉNOCIDE KONGOLAIS QU’ORCHESTRE KABILA ET LES SIENS DEPUIS 1996? LA QUESTION AUJOURD’HUI EST DE SAVOIR, COMMENT FAIRE PARTIR DU POUVOIR DES GENS QUI Y SONT ARRIVES PAR LES ARMES, ET QUI SONT RESPONSABLES DU GÉNOCIDE AU KONGO? LA RÉPONSE N’EST PAS AU DIALOGUE, MAIS AU SOULÈVEMENT POPULAIRE.  JE NE CROIS PAS QU’UN GÉNOCIDAIRE PUISSE QUITTER LE POUVOIR APRES UN DIALOGUE, ET LA JUSTICE POUR LES 12 MILLIONS DE KONGOLAIS OÙ SERA SA PLACE? LES RESPONSABLES DE CE GÉNOCIDE LA OU SERAIT LEUR PLACE APRÈS CE « DIALOGUE »?

A MOINS QUE JE SOIS BÊTE ET NAÏF, SANS DOUTE, MAIS JE CROIS QU’ON A PAS BESOIN DE DIALOGUER AVEC CEUX QUI NOUS GENOCIDENT.
DANS MA PETITE VIE, ET MON PETIT PARCOURS, J’AI COMPRIS QUE LA DÉMOCRATIE DU PLUS FORT ÉTAIT TOUJOURS LA MEILLEURE. VOILÀ POURQUOI J’AI PRIS L’OPTION DE DEVENIR PLUS FORT POUR M’EN SORTIR.
J’AI AUSSI COMPRIS QUE LE PLUS FORT NE DEMANDE JAMAIS UN DIALOGUE AVEC CELUI QU’IL DOMINE, ET IL NE L’ACCEPTE JAMAIS.
JEAN DE LA FONTAINE NOUS EN PARLE DE MANIÈRE COMIQUE DANS SES FABLES AVEC « LE LOUP ET L’AGNEAU », FRANTZ FANON EN DÉTAILLE ON NE PEUT PLUS DANS « LES DAMNES DE LA TERRE »: LA VIOLENCE NE COMPREND QU’UN LANGAGE PLUS VIOLENT QU’ELLE.

LORSQUE LAURENT DÉSIRÉ KABILA A PRIS LE POUVOIR EN 1997, CE N’ÉTAIT NI UN SOULÈVEMENT, NI UNE RÉVOLUTION, MAIS BIEN UNE AGRESSION DES ARMÉES ÉTRANGÈRES. VOILÀ POURQUOI A OUTENIKA, LA DISCUSSION ÉTAIT ENTRE MOBUTU ET L’AFDL, MAIS PAS AVEC L’OPPOSITION POLITIQUE KONGOLAISE.
UNE LUTTE QUI MANQUE DES LEADERS CONSÉQUENTS PRÊTS A SE SACRIFIER POUR SON PEUPLE, MAIS OPÉRATIONNELS POUR BAISSER LA CULOTTE, EST UNE LUTTE VOUÉE A PÉRENNISER L’ASSUJETTISSEMENT DE SON PEUPLE.  NOS AÏEUX QUI ONT CHASSE LES COLONS N’ÉTAIENT DES SURHOMMES.
NE CHERCHONS PAS À SAVOIR CE QUI VA SE PASSER APRÈS L’ARRÊT DE L’HÉMORRAGIE, ARRÊTONS LE D’ABORD, CAR LA PATRIE SE MEURT DE NOTRE DILETTANTISME ET NOTRE MANQUE D’AUDACE.
PERSONNE NE VOLERA LA RÉVOLUTION KONGOLAISE SI ELLE A LIEU. TRAVAILLONS POUR QU’ELLE AIT LIEU.
KABILA DOIT DÉGAGER IMMÉDIATEMENT SANS AUTRE FORME DE PROCÈS.

BAO POLA BAO NDIMA TE!

IBOBO!
« Z »