« QUEL EST NOTRE OBJECTIF? »

FOCUS

POUR NOS FRÈRES QUI ONT DÉCIDÉ DE POURRIR LE FIL D’ACTUALITÉS AVEC LA MORT DE PAPA WEMBA, JE NOUS RAPPELLE JUSTE QUE DANS LA LUTTE, QUE CE SOIT AU KONGO AUJOURD’HUI OU ICI DANS LA DIASPORA, LES SUJETS D’ACTUALITÉ N’ONT PAS CHANGE.
NOUS DEVONS RESTER FOCUS SANS NOUS DISTRAIRE PAR AUTRE CHOSE, CAR COMME JE L’AI DIT DANS MON ARTICLE PRÉCÉDENT, LE BUT DE CE TRISTE ÉVÉNEMENT EST DE DIRIGER L’ATTENTION DU PEUPLE A AUTRE CHOSE, QUE DE LE LAISSER SUIVRE DE PRES LA SITUATION POLITIQUE.
PERSONNE N’A LE DROIT D’INTERDIRE A QUICONQUE DE PLEURER QUI IL VEUT, ET PERSONNE NON PLUS NE PEUT S’ARROGER LE DROIT D’INTERDIRE QUICONQUE DE REFUSER DE PLEURER QUI IL VEUT, D’AUTANT PLUS QUE CA FAIT PLUS DE 20 ANS QUE NOUS ESSAYONS D’EXPIER LES MORTS DU GÉNOCIDE KONGOLAIS ORCHESTRE PAR KABILA ET SES SOUTIENS MULTINATIONAUX ET NATIONAUX. JE NE VOIS PAS UN SEUL ÉVÉNEMENT NOUS LE FAIRE OUBLIER, SURTOUT QUE NOUS SOMMES DANS LA COURSE CONTRE LA MONTRE MAINTENANT.
DEVRONS NOUS NOUS RAPPELER QU’ EN 2013 NOUS AVIONS DÉJÀ TOTALISE PLUS DE 12 MILLIONS DE MORTS DUS AU TRAVAIL EFFECTUE PAR L’OCCUPATION AU KONGO DEPUIS 1996?
UNE OCCUPATION QUI IL FAUT LE RAPPELER AUSSI N’AURAIT PAS PU SE FAIRE, SI LES CONGOLAIS EUX MÊMES NE S’ÉTAIENT PAS VENDUS AUX OCCUPANTS.
IL EST DONC IMPÉRATIF DE FAIRE LA PART DES CHOSES ET DE SAVOIR CE QUI EST ESSENTIEL A FAIRE MAINTENANT.
PLEURER OU REFUSER DE PLEURER QUELQU’UN NE LE RAMÈNERA PAS EN VIE, MAIS TRAVAILLER DE MANIÈRE A CHASSER L’OCCUPATION POUR QU’IL N’Y AIT PLUS DES MORTS EST UNE POSSIBILITÉ ATTEIGNABLE.
NOUS DEVONS RESTER FOCUS SUR NOS CIBLES, ET SURTOUT AGIR EN PÉDAGOGUES.
NOS ACTIONS DOIVENT RESTER SUR L’ACTUALITÉ QUI EST COMMENT FAIRE L’APPLICATION DE L’ARTICLE 64.
NOUS EMPORTER DANS LA DISTRACTION NOUS FAIT OUBLIER QUE LES DÉPUTÉS DE KINGAKATI ONT INTRODUIT UN DOSSIER A LA COUR SUPRÊME POUR LA LECTURE, OU LA RELECTURE DE L’ARTICLE 70.
SACHANT QUE CETTE COUR SUPRÊME A ÉTÉ NOMMÉE PAR KABILA, NOUS NE DEVONS EN AUCUN CAS, NOUS ATTENDRE A UNE DÉCISION CONTRE KABILA.
C’EST POURQUOI IL NOUS FAUT AGIR ET NON ATTENDRE POUR RÉAGIR.
AGIR C’EST RAPPELER A L’ORDRE TOUT LE MONDE AFIN DE NE PAS PERDRE DE VUE CETTE COUR SUPRÊME MAINTENANT, ET NON APRES SA DÉCISION.
AGIR C’EST MOBILISER LES KONGOLAIS A L’EVEIL PATRIOTIQUE, A LA CONFIANCE EN SOI, ET NON A UN LEADER QUELCONQUE.
AGIR C’EST INVENTER DES ÂMES POUR GARNIR LES CORPS DE CERTAINS DE NOS FRÈRES SANS ESPRIT, ZOMBIFIES PAR LE SYSTÈME.
AGIR C’EST RAPPELER AUX COLLABOS QUI QU’ILS SOIENT QUE LE COMBAT, LA RÉSISTANCE, NE PARDONNERA PERSONNE, VIVANT OU MORT.
AGIR C’EST INTERPELLER LES ARTISTES QUI SONT ENCORE VIVANT DE NOUS REJOINDRE, ET CELA NE SERA POSSIBLE QUE S’ILS COMPRENNENT QUE MÊME APRES LA MORT, NOUS SERONT COMBATTANTS.
MON INVITATION EST FAITE A TOUS LES COMPATRIOTES QUI SE LAISSENT EMPORTER PAR LES ÉMOTIONS TRÈS TRÈS INDIVIDUELLES, ALORS QUE POUR LES MASSACRES QUI S’OPÈRENT TOUS LES JOURS AU KONGO PERSONNE N’EN PARLE.
LE CREDO DU COMBAT EST EXPLICITE,TRÈS INTELLIGIBLE, ET NOUS NE POUVONS PAS L’OUBLIER MÊME NE FUT CE QU’UNE SECONDE.
COMPRENONS QUE PLUS LES JOURS AVANCENT, PLUS LA LUTTE S’INTENSIFIE, ET BEAUCOUP SE FATIGUENT.
NOUS N’ALLONS PAS TENIR RIGUEUR A CEUX LA QUI TOMBENT PAR LA FATIGUE DE L’INTENSITÉ DE LA LUTTE.
NOUS SOMMES DANS UN MARATHON DONT L’ARRIVÉE NE FAIT QUE S’ÉLOIGNER A CHAQUE FOIS QUE NOUS NOUS Y APPROCHONS. CEUX QUI N’ARRIVENT PLUS A SUIVRE, FAUT LES LAISSER SE REPOSER, ET CONTINUONS NOTRE AVANCÉE VERS L’OBJECTIF.
LE 16 DÉCEMBRE C’EST DÉJÀ DEMAIN, ET LA COUR SUPRÊME DE KABILA TRANCHERA EN SA FAVEUR. RESTONS FOCUS!
BAKOMONA KIMBRIKITI!
IBOBO!
« Z »