« BYE-BYE KABILA! »

REVENONS À L’ESSENTIEL MES GARS, NOUS DEVONS MOBILISER MASSIVEMENT POUR QUE CE CAFARD VENDEUR D’OEUFS POURRIS À DAR-ES-SALEM PUISSE DEGAGER.
L’HEURE N’EST PLUS À LA DISTRACTION CHERS COMPATRIOTES, IL FAUDRA AMPLIFIER LA DÉNONCE ET ACTIVER LES RÉSEAUX DORMANTS AU PAYS POUR EN FINIR AVEC HYPOLLITE KANAMBE.

NOUS AVONS BESOIN DE TOUT LE MONDE, ET CHACUN DANS SON DOMAINE DE PRÉDILECTION DEVRA MONTRER SA CLASSE.
KINSHASA DOIT BOUILLIR ET LE RÉGIME DE KABILA DOIT ÊTRE ÉJECTÉ.
IL FAUDRA METTRE LE PAQUET POUR LA CAUSE.
IL EST DE NOTRE DEVOIR DE FAIRE PARLER LE PEUPLE AU NOM DE SA SOUVERAINETÉ.

LA CONSTITUTION ÉTANT BAFOUÉE PAR CELUI QUI DEVRAIT NORMALEMENT EN ÊTRE LE DÉFENSEUR ET GARANT, L’ACCORD DU DIALOGUE DE LA MAJORITÉ ÉLARGIE AU CAMPS TSHATSHI NOUS EST IMPOSÉ COMME CELUI AU DESSUS DE LA LOI FONDAMENTALE, IL DEVIENT UN IMPÉRATIF L’APPLICATION DE L’ARTICLE 64, MÊME SI NOUS N’AVONS JAMAIS CONSIDÉRÉ CETTE CHARTE D’OCCUPATION.

QU’ON SE LE DISE CHERS COMPATRIOTES, L’AVENIR DE NOTRE PAYS SE DÉCIDERA EN CE DÉBUT DU MOIS DE DÉCEMBRE.
À NOUS DE CHOISIR DE RESTER DANS LA CAPTIVITÉ DU SYSTÈME OU BRISER LES CHAÎNES DE L’ASSUJETTISSEMENT.
AUCUN LEADER NE FERA CE TRAVAIL LÀ À PART LE PEUPLE LUI MÊME.
IL FAUT DIRE BYE BYE KABILA PAR TOUTES LES VOIX ET TOUS LES MOYENS.

HAUT LES COEURS KONGOLAIS!

IBOBO!
« Z »