« FACE A LA CÉCITÉ TRANSGÉNÉRATIONNELLE DE LA GSM! »

ZOROBILEL INGETA

NOUS AVONS PÉCHÉ DE DIRE LA VÉRITÉ A DES GENS QUI N’ÉTAIENT PAS PRÊTS A ENTENDRE LE VRAI POUR BRISER LES CHAINES DE L’ASSUJETTISSEMENT QUI LES ENFERMENT.
NOUS PAYONS CHÈREMENT CETTE AUDACE QUI EN SOI EST UNE RÉMINISCENCE PROVENANT DIRECTEMENT DES SOUVENIRS DE NOS ANCÊTRES.
NOTRE ERREUR FUT D’OUVRIR LES YEUX A DES GENS QUI SE SONT CONFORTES DANS LEUR CÉCITÉ TRANSGÉNÉRATIONNELLE.
CECI DÉCLENCHA UNE LUTTE MULTIDIMENSIONNELLE, DONT NOUS SOMMES LES CIBLES PRIVILÉGIÉES DES FORCES INSOUPÇONNÉES.

NOUS AVONS PÉCHÉ DE CROIRE QUE DES GENS SUBISSANT 2000 ANS D’ESCLAVAGISME SPIRITUEL ET PHYSIQUE, AURONT LA RAGE DE BRISER LES CHAINES QUI LES SOUMETTENT.
NOUS PAYONS TOUS LES JOURS DE LA CONFIANCE QUE NOUS AVIONS EN LA VOLONTÉ DE L’ESCLAVE DE SE LIBÉRER DE SES CHAINES.
NOTRE ERREUR FUT DE DÉPLOYER DE L’AMOUR SALVATEUR POUR DES GENS CONFIGURES MENTALEMENT ET CHARNELLEMENT PAR LA HAINE, LA JALOUSIE, L’IGNORANCE, ET LE REFUS DE PRENDRE LA HAUTEUR.
CROIRE POUVOIR LIBÉRER LES ÂMES ET FAIRE GRANDIR LES ESPRITS DES GENS QUI ONT LA GÉNÉTIQUE SPIRITUELLE MODIFIÉE FUT NOTRE FAIBLESSE DANS CETTE LUTTE DE LA LIBÉRATION.

MAINTENANT QUE NOUS SOMMES MOUILLES TOTALEMENT ET ENGAGES DANS UN CHEMIN DE NON RETOUR, IL SE DÉGAGE UNE SEULE OPTION POUR NOUS DANS CETTE LUTTE.
C’EST IMPLIQUER PAS NOTRE VIE, MAIS TOUTES NOS VIES.
CECI ÉQUIVAUT A DIRE QUE LE COMBAT EST TOTAL, ET NOUS N’AVONS PLUS DROIT A L’ERREUR.
PUISQUE L’ESCLAVE A CHOISI DE DEMEURER ENCHAÎNÉ JUSQU’À NOUS FAIRE LA GUERRE POUR RESTER DANS CET ETAT LA, IL DEVIENT IMPÉRATIF D’ÉLIMINER L’ESCLAVAGISTE ET L’ESCLAVE QUI RÉSISTE A SA LIBÉRATION.

LA LUTTE DE LIBÉRATION D’UN PEUPLE EST UNE LUTTE CRUELLE ET SANS PITIÉ.
ELLE NE DOIT PAS ÉPARGNER CEUX QUI S’ACTIVENT A SE CONFORTER DANS LA SOUFFRANCE.
C’EST PIRE QUE LA SORCELLERIE, ET MÊME LE DIABLE PARAIT POUR UN SAINT, FACE A UN ESCLAVE REFUSANT LA LIBERTÉ.
L’IGNORANCE N’EST PAS SEULEMENT LA MORT D’UNE PERSONNE, MAIS CELLE DE TOUTE LA COMMUNAUTÉ.
IL FAUDRA DÉSORMAIS FAIRE EN SORTE QUE LES BOURRIQUES DE LA RÉPUBLIQUE NE PUISSENT PLUS S’APPROCHER DE NOUS.

MAKI YA NZAMBE!

IBOBO!
« Z »